En partenariat avec le CNRS, l'ENTPE, l'Université Lumière Lyon 2
LAET

La recherche sur le Transport de Marchandises en Ville au LAET

Le LAET s'est saisi de la thématique du transport de marchandises en ville au début des années 90. A la demande du Programme National Marchandises en Ville initié par le Ministère en charge des transports et l'Ademe, il a conçu une méthode d'enquête originale pour appréhender l'occupation de l'espace due aux véhicules impliqués dans le transport de marchandises alors que les sources statistiques existantes s'étaient jusqu'alors avérées insuffisantes pour rendre compte de la grande diversité des pratiques qui existent en ville.

En effet, le transport de marchandises en ville recouvre 3 grandes catégories de flux (DABLANC, 1997) : les échanges de marchandises entre tous les établissements de la ville ; les déplacements d'achats des ménages ; les flux générés par la gestion urbaine (chantiers, courier postal, déménagements...). Il constitue ainsi une question complexe, d'une part du fait de la multitude des acteurs impliqués (tout le monde est concerné), d’autre part du fait de la multiplicité d’organisations, d’opérateurs, de modes de gestion, de types de véhicules, de types de marchandises... en présence. Voilà pourquoi, jusqu’au milieu des années 90, on n’avait pas été en mesure de comprendre comment fonctionne le système d’approvisionnement de la ville.

La méthodologie mise au point par les chercheurs du LAET a été conçue pour enquêter les flux de marchandises inter-établissements et en permettre la modélisation afin de proposer aux collectivités locales un outil de diagnostic des mouvements de marchandises sur leur territoire : FRETURB. Une première vague d'enquêtes a été engagée au milieu des années 90 : Bordeaux, 1994 ; Dijon et Marseille, 1997. 20 ans après, une nouvelle vague est en cours : Ile-de-France, 2010 ; Bordeaux, 2013.

Sur la base de la très riche connaissance des flux de marchandises qui circulent dans la ville offerte par les enquêtes, les chercheurs du LAET ont été investis dans de nombreuses recherches portant sur l'évaluation de dispositifs innovants (LUMD, Freilot, CityMove, ALF, MODUM, Vert Chez Vous - Au Fil de l'Eau...). Ces travaux ont notamment permis de proposer une méthode d'évaluation des projets en logistique urbaine.

Aujourd'hui les travaux du laboratoire perpétuent la tradition de production de données et de modèles enclenchée il y a 25 ans : Enquête sur les achats découplés des ménages, modèle SILOGUES. Ils développent également ces approches en investissant le champ des flux de déchets (projets River'Tri et SIMODEM). La réflexion sur les outils et les méthodes reste au coeur des travaux de l'équipe (renouvellement de la méthodologie des ETMV) tout comme l'évaluation socio-économique des innovations (thèse en cours).

Impliqués dans la formation initiale et continue, les chercheurs du LAET entendent diffuser la connaissance accumulée par deux décennies de travaux sur la logistique urbaine afin d'améliorer la prise en compte des flux de marchandises dans les projets urbains. Publications scientifiques et guides pratiques sont ainsi mis à la disposition des lecteurs désireux de mieux comprendre comment fonctionnent ces flux et les moyens disponibles pour agir.