En partenariat avec le CNRS, l'ENTPE, l'Université Lumière Lyon 2
LAET

La deuxième vague d'Enquêtes Transport de Marchandises en Ville (ETMV)

Début 2010 a été initiée en France une seconde vague d’enquêtes afin de bénéficier d’un état des lieux actualisé du transport de marchandises en ville, 20 ans après les premières ETMV. A travers cette collecte, iI s’agit notamment de mesurer les évolutions dans les organisations logistiques mises en œuvre par les activités économiques dans un contexte marqué par des évolutions importantes :

  • changements dans la structure des activités : concentration de certains secteurs, développement des activités de service, réduction des effectifs des activités de production, développement des groupes de distribution au détriment des petits commerces indépendants… ;
  • changements dans les comportements des consommateurs : développement des livraisons à domicile et du commerce électronique… ;
  • changements dans les organisations logistiques : mondialisation des échanges donnant lieu à de nouvelles localisations et à une mutation dans le rôle des plates-formes dans l’acheminement des produits jusqu’au dernier kilomètre, développement de la messagerie express, diminution du poids des lots, véhicules mieux équipés, changement de la structure du parc roulant….

Combien de livraisons et d’enlèvements sont générés par les activités chaque semaine ? Pour combien de kilomètres parcourus ? Avec quels types de véhicules ? Par quels opérateurs ? Comment se répartissent les opérations de livraisons et d’enlèvement au cours de la journée, de la semaine ou de l’année ? Autant de questions que seule l’ETMV permet résoudre. Ainsi, à l’instar de ce que qu’apporte l’enquête ménages déplacements pour la connaissance de la mobilité des voyageurs, il s’agit en réalisant à intervalles réguliers des ETMV, de disposer d’une connaissance exhaustive et actualisée de la mobilité urbaine des marchandises.

Cette nouvelle vague a concerné la région Ile-de-France (2010-2013) puis, de nouveau, l’agglomération bordelaise (2012 – 2013) avec la même méthodologie que celle déployée dans les années 90 afin de garantir une cohérence dans le traitement et les résultats et faciliter la comparaison entre les deux enquêtes. En parallèle de cette collecte, une réflexion est menée par l’équipe afin de faire évoluer la méthodologie des enquêtes pour en favoriser la réalisation dans des agglomérations de taille modeste. In fine, cette nouvelle vague d’enquêtes permettra d’actualiser et d’améliorer la qualité des données collectées au cours de la première enquête et de mettre à jour l’outil de modélisation FRETURB tout en l’adaptant aux spécificités des différents types d’espaces urbains, de la petite ville à la mégapole. L'analyse des évolutions observées entre les deux vagues d'enquêtes permettra en outre d'alimenter les scénarios prospectifs proposés par la plate-forme SILOGUES.

L'ETMV d'Ile-de-France

Jusqu'en 2010, les seules informations disponibles sur la circulation des biens en Ile-de-France étaient issues des enquêtes nationales TRM, qui représentent bien les flux d’échanges interrégionaux voire interdépartementaux, mais sont peu adaptées aux territoires urbains agglomérés. Aussi, le Conseil régional d’Ile-de-France, l’ADEME et l’État représenté par le Ministère du Développement Durable ont décidé de mener conjointement sur le territoire francilien une enquête sur les "transports de Marchandises en ville" afin de pallier cette carence.

La méthodologie retenue a été la même que celle conduite lors de la première vague d'ETMV : réalisation de trois enquêtes emboitées (enquête "établissements", enquête "opérations", enquête "chauffeurs"). En revanche, il a été nécessaire de revoir la procédure de sélection des établissements enquêtés de manière à restituer la diversité des tissus urbains franciliens tout en maitrisant le coût de l'enquête. Ce travail préparatoire a abouti à la réalisation d'une typologie des espaces franciliens en 9 catégories qui ont ensuite chacune été enquêtées.

La collecte de données s'est déroulée entre 2010 et 2012. Elle a donné lieu à la validation de près de 1200 questionnaires établissements, plus de 5000 "fiches opération" et plus de 900 questionnaires chauffeurs dont une partie a donné lieu à un recueil de traces GPS.

Voir la plaquette de présentation

L'ETMV de Bordeaux

Près de 20 ans après la toute première ETMV, une seconde enquête a été menée dans l’agglomération bordelaise de novembre 2012 à décembre 2013 sous l’égide de la CUB avec le soutien de l’ADEME et du Ministère du Développement Durable. Bordeaux est ainsi une des rares agglomérations dans le monde qui a connu deux enquêtes sur les mouvements de marchandises comparables entre elles car réalisées selon la même méthodologie.

Plus de 1200 questionnaires établissements ont été recueillis, ainsi que près de 9000 "fiches opération" et plus de 1300 questionnaires chauffeurs dont une partie a donné lieu à un recueil de traces GPS.

Comparaisons spatio-temporelles

Vers un renouvellement de la méthodologie des ETMV

Les deux vagues d’ETMV ont livré une quantité considérable d’informations permettant de comprendre le fonctionnement du transport de marchandises en ville dans les grandes agglomérations : activités génératrices, acteurs impliqués, types de véhicules utilisés, occupation de la voirie (stationnement, circulation), organisations logistiques… Leur réalisation à 20 ans d’intervalle, à Bordeaux est particulièrement intéressante pour mesurer l’impact sur la formation des flux des transformations du tissu économique, du contexte réglementaire, des évolutions dans les pratiques logistiques, etc. Elles présentent cependant deux inconvénients :

  • Elles sont coûteuses et complexes, ce qui limite le nombre de villes en capacité de s’engager dans une telle collecte, et ce d’autant plus que la contribution financière de l’Etat est de plus en plus contrainte par la limitation des dépenses publiques.
  • Elles n’ont concerné jusqu’ici que des villes relativement importantes et ne permettent pas d’établir si les petites villes ont des comportements en matière logistique identiques à ceux des métropoles, en particulier en termes de distances parcourues par les véhicules de livraisons et d'organisations logistiques mises en œuvre (mode de gestion, sous-traitance, véhicules utilisés…) ?

Il s'agit à travers cette recherche, d'explorer les potentialités offertes par les données de la téléphonie mobile d'une part, par l'ouverture des données produites par les opérateurs d'autre part, afin de faire évoluer l'enquête de manière à en alléger le coût et à en simplifier l'administration tout en conservant la richesse d'information collectée.

 

Publications

TOILIER, F., GARDRAT, M. (2017). Mobilité des marchandises : quelles évolutions ?, Revue TEC, n°233, avril, p.28.

BEZIAT, A. (2017). Approche des liens entre transport de marchandises en ville, formes urbaines et congestion : Le cas de l'Ile-de-France. Thèse de doctorat en Architecture, aménagement de l’espace. Université Paris-Est. 378 p. + annexes.

TOILIER, F., SEROUGE, M., PATIER, D., ROUTHIER, J.-L. (LAET), JAILLET, G., NICOLLEAU, K. (Cerema), 2016, L’enquête transport de marchandises en ville – Guide méthodologique, Cerema, Lyon. 76 p.

TOILIER, F., SEROUGE, M., PATIER, D., ROUTHIER, J-L. (2015), Enquête Marchandises en Ville réalisée à Bordeaux en 2012 - 2013. Rapport d’enquête pour la Direction de la Recherche et de l’Innovation (MEDDE), Laboratoire d'Economie des Transports, Lyon, 132 p. + annexes confidentielles.

TOILIER, F., SEROUGE, M., ROUTHIER, J.-L., PATIER, D., GARDRAT, M. (2015), How can urban goods movements be surveyed in a megacity? The case of the paris region, 9th International Conference on City Logistics, Tenerife, June 17-19.

BONNAFOUS, A., PATIER, D., ROUTHIER, J.-L., TOILIER, F. (2015), French surveys of the delivery approach: from cross-section to diachronic analyses ; 9th International Conference on City Logistics, Tenerife, June 17-19.

SEROUGE, M., PATIER, D., ROUTHIER, J.L., TOILIER, F. (2014), Enquête Marchandises en Ville réalisée en Île-de-France entre 2010 et 2013. Rapport final pour la Direction de la Recherche et de l’Innovation (MEDDE), Laboratoire d'Economie des Transports, Lyon, 126 pages + annexes confidentielles.

TOILIER, F., SEROUGE, M., PATIER, D., ROUTHIER, J.-L. (2014), Enquêtes ” Transport de Marchandises en Ville ” - Contribution du Laboratoire d’Economie des Transports à un guide méthodologique. Laboratoire d’Economie des Transports. 2014. 60 p.

ROUTHIER, J.- L., SEROUGE, M., TOILIER, F., GONZALEZ-FELIU, J. (2014), Urban Freight Surveys (UFS) in French cities, (Poster - 5th Transport Research Arena Conference, Transport Solutions, from Research to Deployment, Paris, 14-17 avril 2014).

ROUTHIER, J.-L., TOILIER, F., SEROUGE, M., GONZALEZ-FELIU, J. (2013), Les enquêtes nationales marchandises en ville (poster au Carrefour final du PREDIT 4, Paris, 7-8 oct.).

 

Contact : Florence Toilier

Financement : DRI
Autres participants au LAET : Adrien Beziat, Mathieu Gardrat, Danièle Patier, Jean-Louis Routhier.